Environnement

Les chauves-souris à Saint Romain

Protocole
Cette étude a pour objectif d’identifier les zones conflictuelles entre les habitats privilégiés par les Chiroptères (pour leurs déplacements et la chasse) et l’éclairage urbain à l’origine de la pollution lumineuse.
Après avoir sélectionné puis priorisé ces habitats en fonction de leur importance pour ce groupe d’espèces, des zones tampons de 50 m autour des forêts, des ripisylves, des haies et des lampadaires ont été numérisées, afin de mettre en évidence les secteurs éclairés les plus problématiques.
Une attention a également été portée sur les rapaces nocturnes pour lesquels les effets de la pollution lumineuse sont moins documentés. Il est vraisemblable que l’éclairage nocturne impacte les espèces présentes, notamment selon leur rayon d’action.

 

Brûlage des déchets verts

Trois plaquettes sur la gestion des déchets verts et le non brûlage de ceux-ci.